Juillet 2015


Les taux d’emprunt immobilier ne baisseront plus…

La fin de la baisse n’est plus très loin… Si les taux ont un peu reculé en juin sur le marché du neuf, ils ont légèrement remontés sur celui de l’ancien.

La hausse est pourtant limitée. Certaines banques ne remontent pas leurs taux mais durcissent plutôt leurs critères de sélection. En effet, leurs taux varient selon le profil des acquéreurs : il est possible d'emprunter sur 15 ans en moyenne à 2,20 %, mais à 1,60 % pour les bons dossiers ; et sur 20 ans, à 2,50 % en moyenne, voire 1,90 % pour les bons dossiers.

 

Un recul plus marqué sur les courtes durées

Si les taux des crédits ont beaucoup baissé depuis 2012, le recul est plus marqué sur les durées courtes, les banques cherchant à capter en particulier des acquéreurs potentiels pouvant emprunter sur 15 ou 20 ans maximum, avec un bon apport.

Par ailleurs, il faut savoir qu’emprunter sur 30 ans n’a plus de sens.  Allonger la durée du prêt de 25 à 30 ans ne permet en effet ni d'accroître la capacité d’emprunt ni de faire baisser les mensualités. Ce qui explique pourquoi la plupart des banques sont réticentes, aujourd’hui, à prêter sur 30 ans.

 

Un marché immobilier toujours dynamique en début d’année

Les niveaux actuels des taux, conjugués à des durées longues, permettent toujours aux jeunes et aux revenus modestes d’entrer sur le marché de l’accession au logement et se conjuguent, naturellement, avec une baisse de l’apport personnel. Ce qui est plutôt favorable aux petites surfaces : studio ou deux pièces… 

 

Le  + Adresse en ville : ne renoncez pas à emprunter, les taux sont encore très favorables !