Février 2015


Levallois, ville en mouvement à l’immobilier si divers...

C’est au XIXe siècle que la ville a été créée de toute pièce, selon un plan très spécifique, fait de rues perpendiculaires.

Des petites surfaces...

Elle devient un haut lieu industriel : cycles, automobiles, parfumeries, aviations, métallurgie... Toutes les industries pionnières s’y installent. Maisons individuelles, immeubles en briques, petites surfaces habitables pour loger les ouvriers (studios, deux ou trois pièces) souvent agrémentées de moulures, de parquets en chêne et de cheminées : la ville prend forme autour d’espaces verts, entre la Seine et Paris. Et les transports en commun se mettent en place.

...aux appartements clairs et spacieux

Mais avec la fermeture de la dernière industrie, Citroën, la ville change. Dès la fin des années 80, de nouvelles constructions sortent de terre. Les plus spectaculaires se regroupent sur le front de Seine avec de vastes appartements (parfois jusqu’à 6 ou 7 pièces), surplombés de terrasses, de balcons. Les plans sont plus fonctionnels, sans m2 perdus, les dégagements remplacent les longs couloirs, les cuisines US voient le jour. Les parkings deviennent incontournables. La pierre agrafée remplace la pierre de taille, les digicodes et autres systèmes de sécurité sont partout.
Un nouveau quartier est né. Des commerces se créent, des restaurants ouvrent leurs portes, offrent des terrasses ensoleillées...

Un art de vivre pour toutes les générations

Et Levallois ne cesse d’évoluer, comme en témoigne les travaux en cours : l’élargissement du quai Michelet et la création de     « circulations douces » pour les cyclistes et les piétons, l’aménagement du parc Collange et de ses alentours, là où s’est longtemps tenu un immeuble Danone. Et, dans toute la ville, de nouvelles constructions côtoient peu à peu les anciens immeubles réhabilités. Les salles de sport se diversifient, les parcs se font de plus en plus accueillants...

A Levallois, urbanisme et immobilier sont vraiment toujours en mouvement.